Pages Menu
Categories Menu
Homéopathie : 10 remèdes naturels contre la fatigue

Homéopathie : 10 remèdes naturels contre la fatigue

Publié par le 23 octobre 2016 dans Bien-être | 8 Commentaires

Fatigue de l’automne, puis bientôt viendra la fatigue de l’hiver… Avec les changements de saisons, l’arrivée du froid et le manque de soleil, ce n’est pas folichon en ce moment côté moral et tonus pour la plupart d’entre nous. Alors aujourd’hui, je vous propose de vous aider d’une médecine douce : l’homéopathie. Voici 10 remèdes homéopathiques pour surmonter la fatigue jusqu’au retour du printemps !

La liste de 10 remèdes homéopathiques contre la fatigue ci-dessous m’a été inspirée par la vidéo Libérez -vous de la fatigue ! du Dr Jean-Loup Dervaux. Pour vous assurer un traitement efficace, comme je vous l’ai expliqué dans mon précédent article Que faire quand la fatigue joue sur le moral ?, veillez à bien identifier au préalable le type de fatigue dont vous souffrez ainsi que ses causes, si possible avec l’aide d’un professionnel de santé.

Fatigue générale ou liée à la convalescence

Silicea

Silicea est recommandé par les homéopathes pour traiter les sensations de fatigue généralisée. Fatigue à laquelle peuvent s’ajouter des troubles du sommeil et de la concentration ainsi que des maux de tête.

China ou Cinchona officinalis ou China rubra

Ce remède homéopathique aide à lutter contre un état de fatigue générale voire carrément d’épuisement. Il est plus particulièrement préconisé dans les cas de convalescence accompagnée d’une fatigue intense.

Fatigue morale

Avena sativa

Avena sativa est principalement indiqué pour soigner les asthénies d’origine morale et susceptibles d’aboutir à une déprime ou dépression… Ce médicament homéopathique a des effets bénéfiques sur le système nerveux, les troubles du sommeil (et les baisses de libido !).

Phosphoricum acidum

Qu’il s’agisse de fatigue due à un état dépressif, de troubles de l’humeur, d’un surmenage ou même d’épuisement… Phosphoricum acidum est fait pour vous ! Il peut en particulier vous aider à surmonter les moments de mélancolie et de découragement passagers.

Fatigue physique et morale

Arnica montana

L’Arnica est bien connu des mamans pour soigner les bobos des petits cascadeurs… Mais ce qu’on sait moins (en tout cas, moi, je l’ignorais), c’est qu’il s’utilise aussi pour la fatigue physique ou les épisodes de dépression (manque de motivation, repli sur soi, désespoir…).

Alfalfa

L’Alfalfa est un remède homéopathique souvent préconisé en cas de fatigue physique et intellectuelle. Ses propriétés stimulantes sont en effet parfaites pour lutter contre l’asthénie et les symptômes qui l’accompagnent (réduction des capacités intellectuelles, tristesse, nervosité ou troubles du sommeil).

Fatigue nerveuse, mentale ou psychique

Nux vomica

Pas toujours facile de concilier la vie de famille et le travail… On ajoute un peu de stress et de surmenage et bim, c’est la fatigue nerveuse ! Nux Vomica apaise les tempéraments nerveux ainsi que l’irritabilité, l’agressivité ou les problèmes d’insomnie.

Fatigue d’angoisse et de stress

Ignatia amara

Ignatia amara est parfait si vous vous sentez fatigué(e) à cause du stress, de contrariétés ou si vous avez la fâcheuse tendance à ressasser vos soucis. Ce médicament homéopathique vous aidera aussi à gérer les troubles du sommeil souvent associés à ce type de fatigue.

banniere inscription newsletter

Fatigue liée à des insomnies répétées

Zincum metallicum

Le manque de sommeil peut aboutir à une fatigue extrême handicapante dans la vie personnelle comme professionnelle. Zincum metallicum est indiqué pour les insomnies consécutives à l’anxiété, parfois accompagnées du syndrome des “jambes sans repos”.

Fatigue due au surmenage intellectuel

Kalium phosphoricum

Kalium phosphoricum est un remède homéopathique indiqué pour le surmenage intellectuel. Celui-ci engendre, en plus de la fatigue, des troubles de la mémoire, des maux de tête et parfois du découragement et une perte de confiance en soi. A tester pendant les périodes de concours et d’examens, par exemple.

Pour aller plus loin:

Homéopathie : Le guide indispensable pour soigner les maux de tous les jours, Albert-Claude Quemoun
Chronofatigues – Quelle est la vôtre ? Traitements naturels et prévention, Dr Dervaux
De la fatigue au surmenage – Causes – Mécanismes – Solutions, Dr Dervaux

Et vous alors, êtes-vous adepte ou non de l’homéopathie ?

Pour conclure

J’aimerais beaucoup, beaucoup avoir vos retours en commentaires si vous avez l’habitude d’utiliser ces remèdes homéopathiques. Je m’étais fait cette liste pense-bête le mois dernier après avoir visionné la vidéo du Dr Jean-Loup Dervaux, alors que je traversais un épisode de grosse fatigue… Finalement, en appliquant ses précédents conseils pour évacuer la fatigue, je n’en ai pas eu besoin pour sortir la tête de l’eau. J’ai pensé qu’elle pouvait quand même intéresser certains d’entre vous et je n’ai pas voulu la garder égoïstement dans mon tiroir ! Et puis, brrrr même si je suis déjà frigorifiée à l’heure où j’écris ces lignes, l’hiver n’est pas encore tout à fait là… Elle peut donc encore me servir avant 2017 🙂

Pour la petite histoire

C’est en 1789, alors qu’il traduit le livre d’un médecin anglais intitulé le Quinquina du Pérou que le médecin allemand Samuel Hahnemann décide d’en absorber de fortes doses pour mieux comprendre le fonctionnement de cette plante. Cette idée lui permettra de déduire l’un des principes de base de l’homéopathie : la loi de similitude. C’est aussi de cette façon que le quinquina est devenu le 1er remède homéopathique sous le nom de China officinalis…

Source

Vidéo Weelearn Libérez -vous de la fatigue !

Crédit photo : Pressfoto/Freepik

GRATUIT : recevez votre guide complet pour devenir optimiste !
Placeholder

Ancienne râleuse et pessimiste repentie, je partage depuis 2014 sur mon blog Etre optimiste toutes mes petites astuces pour apporter plus de positif dans nos vies.

8 Commentaires

  1. Quelle heureuse initiative que de partager cette liste ! Merci Julie. Je sens que je vais aller faire un petit saut à la pharmacie. J’ai été surprise de trouver l’arnica montana et le nux vomica dans la liste. Pour l’arnica, j’aurais pu m’en douter, mais le nux vomica… Pour l’heure je suis exténuée suite à une semaine de travaux dans la chambre de ma fille, je vais prendre quelques granules d’arnica avant d’aller dormir, vu comme j’ai mal partout, ce ne pourra qu’être bénéfique.

  2. Bonjour Isabelle, si vous testez, n’hésitez pas à revenir nous dire ce qui marche le mieux pour vous. J’avoue que j’ai le réflexe homéopathie pour mes filles et leurs petits bobos (poussées dentaires, bleus, bosses etc) mais pas toujours pour moi. Grâce à la vidéo du Dr Jean-Loup Dervaux, je me suis rendue compte qu’il existait en fait plein de remèdes homéopathiques adaptés à la fatigue… Je teste à la prochaine grosse fatigue !

  3. Très intéressant article, merci Julie 🙂

  4. Avec plaisir Viviane 🙂

  5. merci je vais essayer les granules pour fatigue je vs dirai koi des resultats

  6. Avec plaisir, je veux bien vos retours, oui 🙂

  7. Bonjour Julie,
    J’utilise Arnica Montana depuis 15 ans (selon le degré de douleurs en 9CH, 15CH ou 30CH), avec succès (douleurs musculaires et articulaires). N’en pouvant plus des effets secondaires dûs aux antalgiques, l’homéopathie m’a facilitée la vie. J’ai réussi à maîtriser également mes crises d’eczéma avec Sepia, Natrum Muriaticum, Graphites et Petroleum. En cas de fatigue intense, Arnica et Sepia sont mes alliés. Non seulement l’homéopathie aide à surmonter nos maux physiques, mais aussi notre humeur. Une anecdote: je venais d’être cambriolée et étant encore sur le coup de la peur intense, sur les conseils d’une connaissance, je suis allée consulter un homéopathe. Après avoir pris les granules, déjà je me sentais beaucoup mieux et je n’ai plus eu aucune attaque de panique. Tant pis pour les détracteurs qui clament que l’homéopathie est un placebo!

  8. Merci beaucoup Julie pour ce retour très complet. C’est vraiment très utile et intéressant de lire vos expériences 🙂 pour l’instant, je n’ai toujours pas testé, mais je garde ma liste précieusement pour le prochain gros coup de pompe. Ca m’arrive de temps en temps à l’automne… Suite à mon épisode de grosse fatigue, une amie m’avait conseillé des séances de reiki et en effet, en moins de 3 séances, libérée !!! Du coup, je n’ai pas eu recours à l’homéopathie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :