Vendredi dernier, Michael Jackson aurait eu 56 ans. Un petit clin d’oeil au Roi de la pop avec « Heal the world », un de ses grands succès. J’ai choisi cette chanson pour les valeurs qu’elle véhicule. Des valeurs communes à la psychologie positive, présentes dans la classification des forces de caractères et des vertus de Martin Seligman et Christopher Peterson.

Si l’humanité pouvait guérir le monde…

Si j’ai décidé de devenir optimiste, je m’efforce d’une manière générale d’être une « bonne personne ». Evidemment, de la même façon que nous avons chacun notre définition de l’optimiste, nous avons aussi une vision différente de ce qu’est une bonne personne et ne nous fixons pas tous les mêmes objectifs en terme de développement personnel. Pour ma ligne de conduite, je me base sur les 6 principales vertus humaines mises en évidence par Martin Seligman et Christopher Peterson : sagesse et connaissances, courage, humanité, justice, tempérance et transcendance. L’optimisme n’étant que l’une des 24 forces de caractères recensées par les deux hommes. J’ai choisi « Heal the world » parce que cette chanson parle d’humanité (en tant que qualité humaine) et s’adresse aussi à l’humanité (l’ensemble des êtres humains) : « Heal the world, make it a better place for you and for me and the entire human race ».Une chanson qui invite à la compassion et à venir en aide à ceux qui souffrent pour un monde meilleur : « There are people dying if you care enough for the living, make a better place for you and for me ».

Outre l’humanité, on retrouve dans ces paroles la notion de justice, d’équité, d’amour compris dans sa dimension universelle, d’espoir, d’optimisme et Michael Jackson témoigne aussi ici de sa foi en l’être humain. Il nous explique ainsi que l’amour est fort, sincère et qu’il suffit pour nous faire grandir : « Love is strong, it only cares for joyful giving, if we try we shall see in this bliss we cannot feel fear or dread », « Love’s enough for us growing ». Si nous y croyons et si chacun y met du sien, nous pouvons prétendre à un monde où régnerait la fraternité, sans peur, où les seules larmes seraient des larmes de joie : « I feel you are all my brothers create a world with no fear, together we’ll cry happy tears, see the nations turn their swords into plowshares, we could really get there if you cared enough for the living, make a little space to make a better place… »

Il en appelle enfin à l’humanité pour guérir ce monde, pour le sauver pour nos enfants : « Heal the world we live in, save it for our children ». Les choses ont-elles vraiment changé depuis 1992 ?

Pour conclure

Comme il l’avait déjà fait avec « We are the world » en 1985 pour lutter contre la famine en Ethiopie, il nous délivre ici un beau message d’espoir et d’amour… Utopique ou non ? Telle est la question ! Question que je me pose souvent à propos de moi-même car je fais partie des « rêveurs » dont parlait également John Lennon dans « Imagine ». Je crois les êtres humains capables du pire comme du meilleur, malgré tout ce qui peut se passer je garde foi en la nature humaine et continue à espérer que nous réagirons un jour collectivement pour notre bien-être et celui des générations à venir.

Pour la petite histoire

Parue sur l’album « Dangerous » en 1992, « Heal The World » a donné son nom à la fondation créé par Michael Jackson en faveur de l’écologie et des enfants frappés par la maladie et la pauvreté. Il repartira d’ailleurs en tournée dans l’objectif de récolter des fonds pour mener à bien ses actions. L’occasion aussi de « répandre ce message d’amour universel, dans l’espoir que d’autres seront également touchés et nous aideront à guérir le monde ». Malheureusement, la fondation fermera ses portes 10 ans plus tard…

Sources

Le site On Michael Jackson’s footsteps

La psychologie positive ou l’étude scientifique du meilleur de nous-mêmes de Renaud Gaucher

Vous voulez devenir optimiste ? Inscrivez-vous à la newsletter 100% positive et recevez votre ebook Comment devenir optimiste – Le guide complet pour avoir une vie plus positive !
GRATUIT : recevez votre guide complet pour devenir optimiste !
Placeholder
Auteur

Ancienne râleuse et pessimiste repentie, j’ai décidé de devenir optimiste en 2011. Je me suis alors passionnée pour le développement personnel et la psychologie positive. J’ai créé LE blog lifestyle positif Etre optimiste en 2014 pour partager mon expérience, mes découvertes, mes lectures positives, mes astuces bien-être, mes trucs anti-déprime… Bref, tout ce qui me permet d’apporter plus de positif dans ma vie quotidienne et de maman !

3 Commentaires

  1. Merci pour la découverte du clip, j’ai écouté cette chanson plein de fois et je ne l’avais jamais vu. C’est clair que le monde irait mieux si on appliquait les paroles de cette chanson à nos vies.

  2. Je suis complètement d’accord avec l’auteur(e) et avec Lino. Michael nous manque pour ces morceaux intemporels…

  3. Jean-François

    Les images sont fortes, une seule femme, une maman semble pleurer la mort de son enfant. Je cherche mais pas beaucoup de femmes dans ce clip. Le message est puissant. Une très grande réalisation.

Rédiger un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.