Aujourd’hui, je vous parle de ma sortie ciné de mardi dernier. Une petite virée entre copines pour découvrir le documentaire « Irvin Yalom, la thérapie du bonheur ». Vous vous en doutez, ce n’est pas le genre de film à rester longtemps à l’affiche ou à passer au multiplexe. Il ne fallait donc pas se louper dans les séances ! Allez, c’est par ici pour avoir mes impressions…

1h20 dans l’intimité d’Irvin Yalom…

Alors, « Irvin Yalom, la thérapie du bonheur », ça parle de quoi ? Bon bah évidemment d’Irvin Yalom. On en apprend plus sur ses origines, sa famille, sa femme et la façon dont ils se sont rencontrés, ses enfants et petits-enfants mais aussi sur le choix de ses études, les thérapies de groupe qu’il a menées… C’est ainsi qu’il revient sur le décès de son père lorsqu’il avait 10 ans, nous raconte comment est née sa passion pour les livres, sa vocation pour la médecine, puis pourquoi il a voulu aborder son métier de psychothérapeute d’une manière différente. C’est un peu comme être invités à l’un de ses repas de famille où l’on ressort toutes les vieilles photos.

Documentaire Irvin Yalom la thérapie du bonheur - Irvin Yalom et sa femme

Plus généralement, je dirais que c’est un film qui parle de l’amour, de la mort et des questions existentielles qui entourent ces sujets universels et intemporels. Côté « thérapie du bonheur », je m’attendais à trouver dans ce film des clefs, des réflexions pour être plus heureux mais ce ne fût pas le cas… N’y allez pas dans le but d’obtenir des réponses à vos questions, vous seriez déçus. Le caractère biographique l’emporte largement !

Quelques messages d’Irvin Yalom…

Voici quelques uns des passages qui m’ont le plus marquée. Tout d’abord, l’anecdote issue de ses expériences en thérapies de groupe avec des malades atteints de cancer en phase terminale. L’une de ses patientes dira qu’il lui aura fallu un cancer pour apprendre comment vivre heureuse… Alors ne serait-il pas possible d’apprendre à l’être avant cela ? C’est là-dessus qu’Irvin Yalom a basé ses travaux et ce sur quoi, nous tous qui avons la chance d’être en bonne santé, devrions méditer.

Irvin Yalom, la thérapie du bonheur

Le film aborde aussi le sujet des peurs existentielles. Pour les identifier, Irvin Yalom nous invite à méditer, à aller au plus profond de nous et voir ce à quoi nous pensons en premier. Le thème récurrent semble être pour beaucoup le sens de la vie. Pourquoi sommes-nous là ? Pour les novices en méditation, je vous conseille l’article « Une méthode simple et ludique pour méditer ». Enfin, un point intéressant auquel je n’avais jamais vraiment réfléchi : si on a fait ce qu’on voulait dans la vie, on n’a plus peur de la mort. A creuser…

banniere inscription newsletter

Pour conclure

Rien qu’en voyant l’affiche du film et le sourire qu’Irvin Yalom et sa femme arborent, vous comprenez que ces deux-là sont attachants et pleins d’ondes positives. Le documentaire passe vite et je suis ressortie de la séance détendue, apaisée mais aussi un peu frustrée. Son histoire est intéressante et inspire le respect mais avec un titre comprenant « La thérapie du bonheur », je m’attendais à en découvrir beaucoup plus sur le sujet. J’aurais aimé que le film soulève chez moi plus de nouvelles questions ou m’apporte des points de vue inédits. Bien qu’il reste agréable à regarder, j’ai eu le sentiment de n’avoir rien appris de vraiment transcendant sur le bonheur. Il ne reste plus qu’à investir dans ses livres….

Pour en savoir plus : Irvin yalom : la thérapie du bonheur

Pour la petite histoire

Né à Washington en 1931 de parents russes, Irvin Yalom est un psychothérapeute et auteur américain à succès. Il a écrit une dizaine d’ouvrages vendus à plusieurs millions d’exemplaires à travers le monde : Le Problème Spinoza, Et Nietzsche a pleuré, La Méthode Schopenhauer, Mensonges sur le divan, Bourreau de l’amour ou Thérapie existentielle pour ne citer qu’eux. Le film « Irvin Yalom, la thérapie du bonheur » a été diffusé hors compétition lors du Festival international de Locarno et a également été sélectionné au Mill Valley film festival à San Rafael en 2014.

Sources :

Le site du film Irvin Yalom, la thérapie du bonheur
Le site Allociné

GRATUIT : recevez votre guide complet pour devenir optimiste !
Placeholder
Auteur

Ancienne râleuse et pessimiste repentie, je partage depuis 2014 sur mon blog Etre optimiste toutes mes petites astuces pour apporter plus de positif dans nos vies.

Rédiger un commentaire