Aujourd’hui, voici l’histoire inspirante et quelque peu farfelue du facteur Cheval. Pendant 33 ans, cet homme s’est obstiné à construire un palais féerique dans son potager. Vous pouvez visiter le Palais idéal du facteur Cheval dans ma région d’origine et plus précisément à Hauterives, dans la Drôme. C’est un lieu complètement atypique qui témoigne de ce projet fou et oeuvre d’un seul homme !

L’histoire du Palais idéal du Facteur Cheval

C’est en revenant de sa tournée de facteur rural, en avril 1879, que Ferdinand Cheval buta sur une pierre bizarre. De cette rencontre inopinée naîtra un désir fou, celui de construire dans son jardin un palais féerique. Il profitera de ses tournées quotidiennes d’une trentaine de kilomètres pour ramasser les pierres nécessaires à sa construction dans sa fidèle brouette. Inspiré par la nature et par l’apparition des 1ères cartes postales et gazettes illustrées, il façonnera, pierre après pierre, ce palais unique au monde qu’il achèvera en 1912.

Palais idéal du facteur cheval – Façade Nord

« Que faire en marchant perpétuellement dans le même décor, à moins que l’on ne songe. Pour distraire mes pensées, je construisais en rêve, un palais féerique… »

Les petits messages du Facteur Cheval…

En vous approchant de plus près des façades du Palais idéal, vous découvrirez plein de petits messages philosophiques gravés par le facteur Cheval. Je n’ai pas résisté à la tentation d’en partager quelques-uns avec vous :

« A la source de la sagesse, on trouve le vrai bonheur »

« A la source de la sagesse, on trouve le vrai bonheur » – Palais idéal du Facteur Cheval

« En créant ce rocher j’ai voulu prouver ce que peut la volonté »

« En créant ce rocher j’ai voulu prouver ce que peut la volonté » – Palais idéal du Facteur Cheval

J’avais envie de vous conter l’histoire de cet homme, souvent incompris, mais qui ne s’est jamais détourné de son but ! Il est resté motivé malgré les critiques et les railleries 33 ans, 10000 journées, 93000 heures ! Une ténacité récompensée par une reconnaissance post-mortem en devenant une référence mondiale de l’art brut. Ferdinand Cheval inspirera de grands noms tels que Picasso, André Breton, Max Ernst ou encore Niki de Saint Phalle.

banniere inscription newsletter

Pour conclure

Avant de me remémorer le contexte dans lequel il vivait, je me suis d’abord demandé si cet homme était fou. Mais il est vrai que le 19ème siècle, s’il a été un siècle de découvertes et de révolutions, a aussi été marqué par la misère, la famine et la maladie… Le Facteur Cheval n’a pas été épargné perdant son 1er fils à l’âge d’1 an, puis sa 1ère épouse et enfin sa fille âgée de 15 ans… Il a trouvé une façon originale de s’évader de son quotidien. C’est une agréable visite à faire en famille. En plus, tout a été bien pensé pour les enfants : imagier pour les 3/7 ans et un quiz aux airs de chasse au trésor pour les plus grands. Une façon ludique de découvrir l’art, l’histoire, l’architecture et la vie du Facteur Cheval. Le Palais idéal du Facteur Cheval accueille aussi des expositions et des concerts. Ma fille de 8 ans a adoré !

Pour la petite histoire

Le Palais idéal du facteur Cheval a été classé monument historique en 1969 par André Malraux, alors Ministre de la Culture. Son histoire fera bientôt l’objet d’un film réalisé par Niels Tavernier. Alexandra Lamy a été choisie pour incarner le rôle de l’épouse de Ferdinand Cheval, interprété quant à lui par Jacques Gamblin. Le tournage devrait débuter dans la Drôme à la fin du mois.

Source

Le site du Palais idéal du Facteur Cheval

GRATUIT : recevez votre guide complet pour devenir optimiste !
Placeholder
Auteur

Ancienne râleuse et pessimiste repentie, je partage depuis 2014 sur mon blog Etre optimiste toutes mes petites astuces pour apporter plus de positif dans nos vies.

Rédiger un commentaire