Décès d’un proche, séparation, grave maladie, lourd handicap, perte de son emploi, faillite… Tout le monde a déjà connu au moins une de ces épreuves. Qu’on le veuille ou non et aussi injustes qu’elles puissent paraître, elles font partie de la vie et nous devons les accepter. Mais dans ces moments-là, et je suis bien placée pour le savoir, c’est extrêmement difficile de rester positifs et de trouver la force de rebondir tant nous sommes dévastés… Alors, existerait-il des clés qui pourraient nous aider à surmonter les épreuves de la vie quand elles se présentent à nous ? C’est la question à laquelle répond le Dr Charbonier dans son livre Les 3 clés pour vaincre les pires épreuves de la vie, paru aux Editions Trédaniel en mars 2013. Et pour y répondre, Jean-Jacques Charbonier s’appuie sur de longues années de recherche menées auprès de mourants, de comateux et de personnes ayant vécu une expérience de mort provisoire, plus connue sous le nom d’Expérience de Mort Imminente (EMI) ou Near Death Experience (NDE). Oui, oui ! Des travaux qui me passionnent depuis un certain temps déjà et que je me décide enfin à partager avec vous.

Qui est le Dr Jean-Jacques Charbonier ?

Dans cet article, je vais vous parler d’un concept avant-gardiste qui bouleverse les croyances établies. Je sais qu’il sera difficile à admettre pour certains. Je tiens donc tout d’abord à vous présenter le Dr Charbonier. Loin d’être un charlatan ou un illuminé, Jean-Jacques Charbonier est Docteur en médecine depuis 1980 et il exerce actuellement en qualité de médecin anesthésiste-réanimateur à la Clinique Saint Jean Languedoc à Toulouse. C’est le spécialiste français en terme d’expériences de mort provisoire. Et pour cause, il étudie les états de conscience modifiés et les expériences de mort provisoire depuis plus de 20 ans. Membre de la Société Française de Réanimation, membre d’honneur du Centre d’Étude des Expériences de Mort Imminente (C.E.E.M.I.), membre du Centre National d’Étude de Recherche et d’Information sur la Conscience, il a dirigé 2 thèses de doctorat en médecine sur les expériences de mort imminente et est aussi conférencier et auteur de plusieurs livres sur le sujet. Je l’ai connu grâce à 2 magnifiques documentaires indépendants : Au-Delà De Notre Vue d’Anthony Chene et Alban Barbier (2013) et En Conscience d’Anthony Chene et Xavier Faye (2016), produits par Tistrya dont je vous recommande l’excellente chaîne Youtube au passage. J’ai depuis assisté à la conférence passionnante qu’il a donné avec Geneviève Delpech (veuve de Michel Delpech et médium), le 11 février 2018 à Montpellier et j’ai aussi eu la chance de participer à un atelier de Trans Communication Hypnotique (atelier TCH) à Nîmes le 4 mars dernier. Je vous en dirai un peu plus en fin d’article.

Comment surmonter les épreuves de la vie ?

Le but ici n’est pas de vous dévoiler l’intégralité de l’ouvrage de Jean-Jacques Charbonier. Un peu de respect pour l’auteur hein… Je vais me concentrer sur les notions de conscience analytique cérébrale et de conscience intuitive extraneuronale développées dans Les 3 clés pour vaincre les pires épreuves de la vie (ne prenez pas peur, c’est plus simple qu’il n’y paraît). Pour les illustrer, je prendrai l’exemple de la perte d’un être cher car je pense sincèrement que les recherches du Dr Charbonnier représentent une belle lueur d’espoir pour les personnes endeuillées et parce que celles-ci s’appuient aussi sur les témoignages des expérienceurs (personnes déclarées cliniquement mortes et revenues à la vie). Le concept peut cependant s’appliquer à toutes les épreuves de la vie (perte affective, perte de votre animal de compagnie, perte de votre emploi…). Le Dr Charbonier vous les détaillent toutes dans son livre.

La conscience analytique cérébrale

La conscience analytique cérébrale est reliée à nos 5 sens. Elle nous permet de nous repérer dans le temps et l’espace grâce à nos perceptions sensorielles (perceptions visuelles, olfactives, auditives, gustatives et tactiles). De cette façon, c’est elle aussi qui nous donne la perception d’être nous-mêmes. Elle est exclusivement matérielle et comme son nom l’indique, elle analyse tout ! Lorsque les médecins parlent de conscience, ils font référence à la conscience analytique cérébrale. C’est en effet elle que nous utilisons majoritairement au quotidien. Quand on perd un proche, c’est aussi la conscience analytique cérébrale qui nous rend si malheureux. Dès l’annonce du décès, elle se met en route et commence son analyse. Par rapport au temps, ce qui va générer des angoisses vis-à-vis du futur : “que vais-je devenir sans lui ou sans elle ?” et de la nostalgie vis-à-vis du passé : “je ne connaîtrai plus ces moments-là avec lui ou avec elle”. Intervient aussi la question de la représentation sociale : “que vais-je représenter par rapport aux autres sans lui ou sans elle ?”. Toutes ces interrogations et les douleurs associées proviennent de l’analyse de notre propre situation par la conscience analytique. Nous pleurons sur nos manques et cette réaction est tout à fait normale.

Citation vrai bonheur - Jean Staune

Or cette conscience analytique peut “s’éteindre” dans certaines circonstances. C’est le cas lors du sommeil, du coma, d’un arrêt cardiaque ou pendant une anesthésie générale. Alors qu’on pourrait penser que les personnes inconscientes ne perçoivent aucune information, 5% des comateux se souviennent d’éléments probants qui se sont déroulés alors qu’on les pensait profondément inconscients. Ainsi, un comateux est capable de voir ce qui se passe autour de son corps et à distance de son corps (dans une salle d’attente, sous le porche d’un hôpital). Pendant les anesthésies générales, 2% des personnes racontent ce qu’elles ont vu alors qu’elles se faisaient opérer. Elles décrivent leur opération et/ou ce qui se passe à distance de leur corps (dans un autre bloc opératoire). Enfin, pendant les arrêts cardiaques, 18% des adultes et 65% des enfants relatent des expériences telles que la sortie de leurs corps, le tunnel, la rencontre avec les disparus et le retour dans leur corps… Comment expliquer ces perceptions alors que le cerveau ne fonctionne plus du tout ? Par l’existence d’une autre forme de conscience, délocalisée, autonome et indépendante du cerveau que le Dr Charbonier appelle la conscience intuitive extraneuronale et qui, elle, survivrait à la mort.

Colloque La Conscience et L’invisible aux frontières de la vie (février 2017) – Source : chaîne Youtube MYBEBOODA.

La conscience intuitive extraneuronale

La conscience intuitive extraneuronale nous relie à tout ce qui est du domaine des perceptions extrasensorielles (médiumnité, inspiration, intuition, télépathie, prémonitions, voyance…). Elle nous permet de nous connecter à un champ de conscience universelle (champ akashique pour Ervin Laszlo ou champ morphogénétique pour Rupert Sheldrake). Une conscience intuitive extraneuronale peut aussi être reliée à d’autres consciences intuitives extraneuronales, celles des défunts (médiumnité) ou celles d’autres êtres vivants (télépathie). La conscience intuitive extraneuronale est également reliée à tout un champ d’informations en dehors du temps, ce qui permet d’avoir des visions à distance, dans le futur (précognition) ou dans le passé (rétrocognition). Cette hypothèse a pu être établie à partir des informations données par les personnes ayant vécu des expériences de mort provisoire. Expériences au cours desquelles, je le rappelle, le cerveau ne fonctionnait plus, puisque 15 secondes après l’arrêt cardiaque, l’encéphalogramme est plat. Vous trouverez ci-dessous une reproduction du schéma proposé par le Dr Charbonnier pour que ce soit plus clair. A noter que dans ce schéma, “Dieu” ne fait référence à aucune religion en particulier.

Schéma Conscience intuitive extraneuronale - Dr Charbonier

Il s’agit d’un concept assez révolutionnaire puisque que jusqu’à présent, pour les scientifiques, la conscience était fabriquée par le cerveau. Pourtant, l’idée fait son chemin car l’existence potentielle d’une conscience intuitive extraneuronale a été quelque part reconnue par la médecine. En effet, depuis la sortie du livre Les 3 clés pour vaincre les pires épreuves de la vie, Jean-Jacques Charbonier a dirigé, fin 2014, la thèse de doctorat en médecine de François Lallier intitulée Facteurs associés aux expériences de mort imminente dans les arrêts cardiorespiratoires réanimés. François Lallier a étudié 118 cas de personnes qui avaient présenté un arrêt cardiaque, parmi lesquelles 18 ont dit avoir vécu une expérience de mort provisoire. Pour la 1ère fois dans cette thèse, il a été suggéré que ces expériences s’expliqueraient par l’éveil d’une conscience totalement dissociée de la matière, la conscience intuitive extraneuronale. Thèse validée puisqu’elle a permis à François Lallier d’obtenir son titre de Docteur en médecine…

Comment se couper de la conscience analytique ?

L’une des clés consiste à se “débrancher” de sa conscience analytique cérébrale pour se “brancher” sur sa conscience intuitive extraneuronale. Le Dr Charbonier vous donne la méthode pour y parvenir dans son livre Les 3 clés pour vaincre les pires épreuves de la vie. Suite à la parution de cet ouvrage, il a aussi développé les ateliers Trans Communication Hypnotique ou ateliers TCH. Il s’agit d’une séance d’hypnose collective (40 personnes maximum) dont le but est de mettre les participants en contact  avec l’esprit de leurs défunts. Les techniques d’hypnose utilisées sont celles employées par les anesthésistes pour opérer sans produits pharmacologiques. Chaque participant remplit à la fin un questionnaire anonyme afin d’évaluer leurs ressentis. 65 % des participants pensent avoir reçu un contact de leurs défunts pendant leur séance et certaines des personnes n’ayant pas obtenu de résultats durant l’atelier ont déclaré avoir reçu par la suite des signes de leurs disparus sous forme de rêves ou de synchronicités. Ces ateliers TCH peuvent notamment apporter un réconfort et contribuer à apaiser les douleurs liées au deuil. Pour en savoir plus sur le sujet, je vous invite à découvrir les derniers ouvrages de Jean-Jacques Charbonier : La conscience intuitive extraneuronale et Contacter nos défunts par l’hypnose : La Trans Communication Hypnotique.

Pour aller plus loin

Les 3 clés pour vaincre les pires épreuves de la vie
Cette chose…
La conscience intuitive extraneuronale
Contacter nos défunts par l’hypnose : La Trans Communication Hypnotique

Pour conclure

Ça me tenait vraiment à cœur de vous parler des travaux du Dr Charbonier. D’une part, parce que je me passionne pour la vie après la mort et la réincarnation depuis 30 ans. D’autre part, parce que j’ai vécu moi-même certaines expériences de télépathie, mais aussi des expériences médiumniques à travers les rêves, et plus intensément depuis le décès de ma meilleure amie en 2015. Une merveilleuse expérience qui m’a permis de me libérer totalement de la peur de la mort et qui m’a aidée à faire mon deuil. Malheureusement, en France, ce sujet est encore assez tabou. Quand on parle de ça, on est étiquetés “perchés” ou pire, on doute carrément de notre santé mentale… Alors, pour moi, et certainement pour beaucoup d’autres gens car nous sommes nombreux à vivre de telles expériences, le fait qu’un médecin français prenne position et tente d’expliquer scientifiquement des phénomènes de perceptions extrasensorielles comme la médiumnité, l’intuition, les prémonitions, la télépathie, le voyage astral ou encore la vision à distance est une source fabuleuse d’espoir. L’espoir d’enfin intégrer dans la normalité des phénomènes dits paranormaux et d’en apprendre plus sur leur fonctionnement. J’aime à penser, comme il le dit dans son ouvrage Cette chose…, que “Le paranormal d’aujourd’hui deviendra le normal de demain.” En tout cas, MERCI Dr Charbonier !

Sources

Le site des Editions Trédaniel
Le site d’ABC Talk
Le site de l’INREES

Crédit photo image principale : Freepik.

N.B : Cet article contient des liens affiliés. Je participe au Programme Partenaires d’Amazon, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr. Je touche une (petite) commission si vous achetez un produit sur Amazon.fr en cliquant sur l’un de mes liens. Ça ne change rien pour vous, mais de cette façon vous m’aidez à faire vivre mon blog. Merci pour votre soutien !

GRATUIT : recevez votre guide complet pour devenir optimiste !
Placeholder
Auteur

Ancienne râleuse et pessimiste repentie, j’ai décidé de devenir optimiste en 2011. Je me suis alors passionnée pour le développement personnel et la psychologie positive. J’ai créé LE blog lifestyle positif Etre optimiste en 2014 pour partager mon expérience, mes découvertes, mes lectures positives, mes astuces bien-être, mes trucs anti-déprime… Bref, tout ce qui me permet d’apporter plus de positif dans ma vie quotidienne et de maman !

2 Commentaires

  1. Thierron Viviane

    Merci pour ce bel article et ce partage, Julie, sur les travaux du Dr Charbonnier et sur ce sujet si important 🙂

  2. Avec plaisir ! Ça m’a permis de comprendre beaucoup de choses sur les perceptions extrasensorielles, de me rendre compte aussi que nous sommes très nombreux à vivre des expériences similaires sauf que, parfois, on n’ose juste pas en parler… Ça a été mon cas pendant longtemps aussi. Je n’en parlais qu’avec quelques personnes, celles qui, je pensais, pouvaient être assez ouvertes à ce sujet. J’avais peur qu’on me prenne pour une folle ! Et de façon totalement contradictoire, je me suis décidée à écrire cet article alors que les lecteurs n’ont jamais été si nombreux sur le blog (j’attends 20 000 personnes ce mois-ci !).

Rédiger un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.