Aujourd’hui, je vous parle d’Isabelle Filliozat. Psychothérapeute, conférencière et auteure de nombreux ouvrages, elle est devenue une référence en ce qui concerne l’éducation bienveillante. Moi-même maman, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt, sa formation en ligne intitulée La parentalité positive ou comment communiquer différemment avec votre enfant disponible sur Weelearn. Si vous ne connaissez pas, il s’agit d’une plateforme où vous trouverez tout un tas de formations vidéo sur les thèmes du bien-être, de la psychologie, de l’éducation ou du développement personnel… Bref, tout ce que j’aime, quoi ! Allez, c’est parti pour un petit topo sur la parentalité positive.

En quoi consiste la parentalité positive ?

Pour résumer, la parentalité positive est un mode d’éducation bienveillant et constructif. Contrairement à l’éducation que la plupart d’entre nous avons reçue, elle n’essaye pas de corriger les « mauvais » comportements de l’enfant par des punitions, des cris ou des fessées. D’une part, parce que cela donne l’impression à l’enfant qu’il est effectivement mauvais ou méchant et qu’il finit par ressentir de la honte et de la peur. D’autre part, parce que ça ne sert à rien de traiter la « bêtise » sans s’intéresser à la cause…

Parentalité positive – Formation Weelearn Isabelle Filliozat

La parentalité positive tente de comprendre le comportement de l’enfant. Etre un parent positif ne signifie pas être laxiste et tout laisser passer à son enfant comme certains peuvent le penser. Un parent positif, c’est quelqu’un qui a choisi de réfléchir et communiquer différemment avec son enfant. L’environnement dans lequel nous vivons a évolué, il est donc normal que notre éducation évolue elle aussi… En tant que parents, nous nous devons de soutenir notre enfant, de lui permettre de grandir, de s’épanouir et de dépasser ses limites.

Exercice de parentalité positive : les formulations positives

J’ai choisi de vous parler ici d’un petit exercice issu de la formation d’Isabelle Filliozat : la formulation positive. Avant 2 ans, le cerveau  de l’enfant n’entend pas le « ne pas ». Pour lui, la négation n’existe pas ! Au contraire,  en disant à l’enfant ce qu’on ne veut pas qu’il fasse, on suscite le désir chez lui… Si on formule les interdits en négatif, il y a donc de grandes chances qu’ils ne soient pas respectés, alors que si nous les formulons de façon positive, nous donnons des indications claires à l’enfant.

Exercice de formulation positive – Isabelle Filliozat

Bonus : extrait gratuit de la formation d’Isabelle Filliozat

Parce qu’Isabelle Filliozat en parlera finalement bien mieux que moi… Je vous laisse découvrir ci-dessous un petit extrait issu de la formation La parentalité positive ou comment communiquer différemment avec votre enfant  consacré à la formulation positive. Vous pourrez ainsi mieux mesurer l’importance des mots que vous employez pour vous adresser à vos enfants . Vous verrez, c’est vraiment très instructif !

Et vous, ça se passe comment à la maison ? Dites-nous tout en commentaires !

Pour conclure

Grâce à cette formation, je me suis aperçue qu’il y avait encore du boulot. Je n’essayerais pas de vous faire croire que je suis une mère parfaite qui ne crie jamais, c’est faux ! C’est aussi ce que j’ai apprécié chez Isabelle Filliozat. J’ai trouvé qu’elle traitait le sujet avec humour et qu’elle déculpabilisait beaucoup les parents. On fait tous des erreurs. On a le droit d’être fatigués ou pas disponibles, de se sentir submergés. Cette formation permet de mieux comprendre le comportement et les besoins de son enfant. Vous apprendrez beaucoup sur ses colères et comment y réagir, mais aussi le rôle des neurones miroir, pourquoi les punitions sont inefficaces ainsi que des astuces et outils pour vous aider à mieux gérer le quotidien. Comme le souligne très bien Isabelle Filliozat, l’enfance passe très vite. A l’échelle d’une vie, vous passerez très peu d’années avec vos enfants. 18 ou peut-être 20 ans à tout casser ? Alors, si on peut éviter de passer ces quelques années à se disputer et profiter plutôt de l’instant présent… C’est pas plus mal, non ?!

Pour aller plus loin

J’ai tout essayé d’Isabelle Filliozat
Au coeur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat
Il n’y a pas de parent parfait d’Isabelle Filliozat
Il me cherche ! d’Isabelle Filliozat

La formation Weelearn Parentalité positive d’Isabelle Filliozat

Pour la petite histoire

Isabelle Filliozat est psychothérapeute, certifiée clinicienne en analyse transactionnelle, maître praticien en PNL et l’auteure de plusieurs livres en parentalité positive dont le célèbre « J’ai tout essayé ! ». Elle met son expérience de 20 ans en psychothérapie au service de formations en santé holistique et met en place des outils introduisant le corps, le souffle, le travail émotionnel et le travail en groupe.

Source

Le site de Weelearn

N.B : Cet article contient des liens affiliés. Je participe au Programme Partenaires d’Amazon et au Programme d’affiliation de Weelearn. Je touche donc une petite commission si vous achetez un produit sur l’un de ces sites en cliquant sur l’un de mes liens. Ça ne change rien pour vous, mais ainsi vous m’aidez à faire vivre mon blog. Merci !

Crédit photo : Freepik

Rédiger un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.