A chaque problème, il y a une solution, n’est-ce pas ? Les personnes créatives, tout comme les optimistes ne me contrediront pas. Ils ont cette fabuleuse capacité à transformer les problèmes, les difficultés et autres adversités de la vie quotidienne en défis, en opportunités de se surpasser ou d’innover. Loin d’être découragé, il y a fort à parier qu’un esprit créatif sera même stimulé ! Alors, la créativité pourrait-elle être une arme face au pessimisme ? C’est en tout cas le point de vue de Killian Talin, le créateur d’Inspiration Créative. Cette semaine, je lui laisse la parole sur le blog. Dans cet article, il vous propose ses 3 conseils pour utiliser la créativité pour être plus optimiste.

La créativité, une arme face au pessimisme

Ohhh oui mes amis ! Nous savons à quel point cela peut être facile de se laisser aller à la négativité quand les choses n’avancent pas dans le sens que l’on souhaite. J’en suis le parfait exemple. Quand tout va bien, je roule sur l’autoroute de la bonne humeur en construisant les projets qui me passionnent. Mais quand les obstacles se mettent en travers de mes projets, c’est une toute autre histoire. Je doute, je cogite, je me questionne… et sans le voir venir, le pessimisme pointe le bout de son nez. Pour y remédier, j’ai mon arme secrète : la créativité. Dans cet article, je vais vous expliquer comment elle me permet au quotidien de rectifier le tir pour m’alimenter sans cesse de la meilleure énergie possible.

Utilisez la créativité pour être plus optimistes

Voici mes 3 conseils pour utiliser la créativité au service de votre optimisme :

1. Je cherche toujours à recadrer mon pessimisme

Dans la vie, nos actions et nos résultats sont toujours le fruit de notre réalité des choses :

  • Nos opinions et nos conceptions sur le monde,
  • Notre éducation et la culture dans laquelle nous vivons,
  • Nos sensibilités et nos perspectives sur le futur.

Notre réalité nous amène à faire certaines actions qui engendrent elle-mêmes des résultats bien particuliers :

Réalité → Actions → Résultats

En gardant la même réalité, on peut vite s’enfermer dans une boucle où nous conservons les mêmes actions qui aboutissent aux mêmes résultats :

(Réalité) → Actions → Résultats → Même actions → Même résultats

Être pessimiste est un résultat. Ce n’est pas dans notre ADN ni dans notre réalité.

Si vous êtes pessimistes et que rien ne change dans votre réalité du monde, alors, vous arriverez toujours au même résultat : un peu plus de pessimisme qui n’aide pas à avancer. Progresser sur ce point demande un effort conscient pour recadrer notre réalité afin de changer notre pessimisme et sortir du cercle vicieux des mêmes actions qui aboutissent au même pessimisme.

Comment faire ?

C’est un travail quotidien pour transformer notre réalité :

  • S’appliquer à faire évoluer nos opinions. Quelles sont les choses que je pense acquises mais qui sont en réalité des oeillères que je me mets ?
  • Relire son éducation et la culture dans laquelle on a grandi. C’est nécessaire pour noter les points qui constituent ce que nous sommes et repérer ce qui nous a façonnés ainsi.
  • Se confronter à d’autres conceptions du monde. Essayez-vous régulièrement de vous confronter à de nouvelles cultures ? C’est un moyen excellent de mettre en lumière nos différences de réalité pour s’ouvrir à d’autres choses, d’autres avis, d’autres façons de faire.

Seul ce travail appliqué et décidé nous permettra de changer notre réalité progressivement pour recadrer notre pessimisme ambiant et aller vers une vie plus optimiste.

2. Je me construis l’entourage qui changera ma vie

L’entourage est l’une des clés de vie les plus sous-estimées. Les gens autour de vous peuvent tirer votre vie vers le haut ou vers le bas. Entourez-vous de personnes négatives et toxiques et vous basculerez tôt ou tard vous aussi dans une plainte permanente sur les difficultés de la vie. Pensez maintenant à la personne la plus créative que vous connaissez : quels adjectifs vous viennent ? Pour ma part, ce serait sans doute : curieuse, souriante, pleine d’espoir, ambitieuse, bienveillante, généreuse, rêveuse… Que des caractéristiques qui tendent vers l’hédonisme et le côté positif de la vie. On touche de très près à l’optimisme, non ? J’en suis convaincu. Les créateurs ont confiance en l’avenir. Alors si votre entourage est constitué de ces personnes qui, parfois sans le savoir, sont créatives et aiment se confronter à des idées nouvelles, cela changera votre perception des choses et votre évolution personnelle. Bien sûr, le mythe de l’artiste dépressif existe, mais ce sont des cas rares et isolés que vous n’aurez aucun mal à détecter pour ensuite les écarter de votre chemin. Alors mes amis, ouvrez votre radar à personnes créatives !

3. Je ne cesse de créer pour m’émerveiller

Avez-vous déjà fabriqué quelque chose de vos propres mains ?
Avez-vous déjà imaginé un projet de zéro qui n’existait pas avant ?
Avez-vous déjà eu le sourire aux lèvres en réalisant une idée simple qui vous rendait fiers ?

Si oui, vous savez… Vous savez comme cela peut être gratifiant d’apprendre, de découvrir, de construire, d’imaginer, d’aboutir et de créer quelque chose de nouveau. D’une simple recette de cuisine que vous réalisez pour la 1ère fois à un projet tout neuf que vous mettez sur pied dans votre boulot, le résultat est bluffant. En utilisant notre créativité au service d’une idée nouvelle, on fait appel à notre intérieur démiurge, ce dieu créateur pour les platoniciens qui met au monde quelque chose de nouveau. Cela peut faire peur évidemment. Je me suis longtemps considéré comme un cartésien fini qui n’avait pas reçu le don de la créativité au berceau. Mais en réalité, c’est un muscle qui se travaille (comme l’optimisme !). C’est en ouvrant progressivement cette fenêtre de nos compétences que l’on creuse des choses nouvelles et qu’on découvre l’envie de créer. Et dans cet acte de création de quelque chose de nouveau, on s’émerveille. On prend confiance. On apprend et on s’enrichit. Ce sont des actes positifs qui nous amènent à redécouvrir notre quotidien pour y glisser des touches d’optimisme pour l’avenir et notre capacité à le façonner.

Pour conclure

Si vous avez opté pour une vie plus optimiste, faîtes aussi le choix de la créativité. Elle est parfois cachée sous des couches de notre personnalité, mais elle est bel et bien présente en chacun de nous et ne demande qu’à être écoutée pour sortir et s’exprimer. Laissez lui une chance, et vous serez surpris du sourire qui apparaîtra sur vos lèvres !

Crédit photo : Freepik.

Killian Talin - Bio auteur

Killian Talin

Killian est le créateur d’Inspiration Créative : une newsletter, un podcast et une chaîne Youtube pour aider les créateurs à produire, promouvoir et récolter le fruit de leurs créations. Il a décidé de vous faire un petit cadeau en vous proposant de découvrir son guide “Créer son audience et se faire connaître de A à Z” en cliquant ici.

GRATUIT : votre guide + 5 vidéos pour apprendre à positiver !
Placeholder

1 Comment

  1. Michel DEMOUVEAUX

    Oui l’éducation y est pour beaucoup, quand les parents vous aident à vous confirmer dans la vie. et vous pousse à réaliser. J’aimais beaucoup la gymnastique et ma punition si je ne travaillais pas l’école c’était de me priver de gym, alors je suis arrivé 1er au championnat de Paris et de France à 15 et 17 ans. Assez timide j’ai fait du théâtre pendant 3 ans et à 20 ans j’étais plus libre de converser. Cela m’a beaucoup aidé dans la vie car je me suis senti plus responsable et très optimiste et hédoniste et à 20 ans mes parents ont du m’émanciper pour que je puisse m’installer à mon compte pour la fabrication de repas à livrer, en 2 ans je suis passé de 150 clients par jours à 600 clients, et créer c’est formidable pour les autres et sois même. Et surtout faire et réaliser ce que l’on aime ensuite plusieurs restaurants de diverses catégories, employé ou à mon compte. Collectivité, Routier à l’Auberge et 4 étoiles etc Et tout cela avec plaisir j’ai 72 ans et arrêter au mois de février cette année car je me suis épanouis dans ce que je faisais, mais toujours actif Peinture sur tableau, décoration sur miroir, petit jardin pour fines herbes. Et marche et natation pour l’entretien. Aussi très important la nourriture 3 viandes par semaine 3 poissons et les soirs été comme hiver potage minestrone que je prépare moi même, j’ai un laurier de 5 m de haut et je bois tout les matins un grand bol d’infusion de laurier qui comporte de la Vit B3 B6 C calcium, magnésium et phosphore. Et j’ai le plaisir d’entendre par des gens que je n’ai pas vue depuis 1, 2, 3 ans etc Michel tu n’a pas changé. J’ajouterais que la jeunesse est dans la tête et j’espère partir comme ma maman et à 72 ans encore jeune elle nous a appeler ma soeur et moi en nous disant je m’en vais. Et j’ai 72 ans mais encore le temps car j’ai plein de choses à réaliser. Tant que nous créons nous vivons Bonne Santé Bonne Vie à tout le monde.
    Michel

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin it