Côté émotionnel, chez moi, c’est un peu les montagnes russes. Dans une même journée, je peux passer d’une joie extrême au désespoir le plus total. Je suis parfois émue aux larmes par la simple beauté d’un lieu. Il m’arrive régulièrement d’être bouleversée par des chansons, des livres, des séries télé ou des films. Et si encore je n’étais submergée que par mes propres émotions… Mais j’ai souvent l’impression d’être une éponge et d’absorber celles des autres. Et c’est comme ça depuis que je suis toute petite ! Vous aussi, on vous trouve “trop sensibles”, “à fleur de peau”, “trop émotifs”, “soupe au lait” ou “susceptibles” ? On vous reproche de “prendre les choses trop à coeur”, de “démarrer au quart de tour”, de “dramatiser”, de “jouer la comédie” ? Eh bien, comme moi et près de 20% de la population mondiale, vous faites peut-être partie des personnes hypersensibles (PHS). L’hypersensibilité émotionnelle peut épuiser, déstabiliser et même faire souffrir… Voici quelques pistes pour mieux vivre cette sensibilité exacerbée au quotidien.

Etre hypersensible, c’est quoi exactement ?

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

La psychothérapeute américaine Elaine Aron a mis en évidence le tempérament hautement sensible (highly sensitive in english) dans les années 90. En français, on a retenu le terme hypersensible, mais vous pouvez entendre parler de sensibilité élevée, ultrasensibilité ou haute sensibilité. Le dictionnaire en ligne Larousse définit la sensibilité comme une “aptitude à s’émouvoir, à éprouver des sentiments d’humanité, de compassion, de tendresse pour autrui.” et l’hypersensibilité comme une “sensibilité exagérée ou extrême”. Bon OK, mais l’appréciation du caractère exagéré ou extrême reste assez personnelle… D’après Elaine Aron, une personne hypersensible présente 4 aspects : la profondeur de traitement, le fait d’être facilement surstimulée, le fait d’être à la fois réactive émotionnellement en général et de montrer une grande empathie en particulier et le fait d’être sensible aux stimuli subtils. Pour info, elle propose un test “Etes-vous hypersensible ?”. Vous le trouverez dans ces livres Hypersensibles mieux se comprendre pour mieux s’accepter et Ces gens qui ont peur d’avoir peur : Mieux comprendre l’hypersensibilité.

L'hypersensibilité émotionnelle

Comment reconnaître une personne hypersensible ?

Les personnes hautement sensibles réfléchissent davantage à tout ce qui les entoure. C’est pourquoi elle ont besoin d’une réflexion approfondie avant d’agir. Elles sont plus facilement submergées par le bruit, la foule ou de grandes quantités d’informations qui arrivent en même temps. Elles peuvent vivre cette hyperstimulation comme une agression. Ce qui semble normal aux autres peut se révéler très stressant pour quelqu’un qui a une extrême sensibilité. Comme elles essayent d’éviter au maximum ce type de situations, on croit à tort ces personnes timides, réservées ou introverties. Les hyperémotifs, enfants comme adultes, ressentent les émotions de façon plus intense que la moyenne. Ils sont plus facilement dépassés, bouleversés et peuvent se mettre en colère rapidement. Ils sont aussi très empathiques, intuitifs, créatifs, attentifs et consciencieux (d’accord, perfectionnistes !). Ils remarquent davantage de choses dans leur environnement. Un ultrasensible devient souvent très maladroit lorsqu’il est observé. Et contrairement aux idées reçues, l’hypersensibilité n’est pas l’apanage des femmes ou des enfants. Évidemment, chaque personne hypersensible est unique. Impossible de dresser un portrait robot de l’hypersensible

Pourquoi est-on hypersensible ?

Notre personnalité est déterminée à environ 50% par la génétique (différences innées de tempérament) et la moitié restante par nos expériences et notre environnement. Rappelez-vous de mon infographie sur les origines du bonheur. Pour Elaine Aron, la sensibilité serait donc en grande partie héréditaire. Saverio Tomasella, autre spécialiste de l’hypersensibilité, ajoute dans J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir, que l’hypersensibilité se développe dès la vie intra-utérine et la naissance. Puis, l’environnement familial joue également un rôle important. Un enfant très sensible ne vivra évidemment pas sa sensibilité de la même façon si la famille dans laquelle il grandit encourage son expression ou si elle la nie, la refuse ou la dénigre… Mais alors pourquoi ce trait de caractère existe ? En fait, dans la plupart des espèces animales, 2 types de personnalités coexistent. Une qui vérifie tout avant d’agir et une autre, la majorité, qui avance avec assurance sans faire trop attention à la situation ni à l’environnement. Et ce, tout simplement pour augmenter les chances de survie du groupe ! Si vous vous procurez le livre d’Elaine Aron Mon enfant est hautement sensible, vous découvrirez l’histoire des 2 cerfs qui illustre parfaitement cette théorie.

Comment faire une force de votre hypersensibilité ?

L’hypersensibilité émotionnelle n’est pas une tare, ni une maladie, ni une fragilité, ni un défaut… Vous n’avez aucune raison d’en avoir honte. Bien au contraire, faîtes-en un atout ! Elaine Aron (oui, encore elle) a même mis en évidence plusieurs qualités communes aux hypersensibles. Ainsi si vous êtes hautement sensibles, vous êtes sûrement plus habiles que les autres à percevoir les erreurs et à les éviter. Vous êtes probablement très doués pour les tâches qui exigent de la vigilance, de la précision ou de la rapidité ou pour les travaux qui consistent à détecter des différences mineures. Ouais, je suis imbattable au jeu des 7 différences lol. En milieu professionnel, les grands sensibles sont très consciencieux, loyaux, attentifs à la qualité, soucieux des détails et créatifs, souvent doués (beaucoup sont même surdoués) et à l’écoute des besoins de leur clientèle. Vous êtes des employés précieux, n’en doutez pas ! En plus, vous apprenez sans même vous en rendre compte… Et enfin, n’oublions pas votre intuition. Et croyez-moi, ça aide dans bien des situations du quotidien d’avoir un 6ème sens aiguisé.

Pour aller plus loin, découvrez l’interview de Fanny Laplace, énergéticienne et coach en émotionnel à Mauriac (Cantal). Elle vous propose quelques astuces pour mieux vivre avec votre hypersensibilité.

Hypersensibilité, quelques livres de référence

Hypersensibles: Trop sensibles pour être heureux ? de Saverio Tomasella (Version audio gratuite avec l’offre d’essai Audible)
Hypersensibles mieux se comprendre pour mieux s’accepter de Elaine Aron
Mon enfant est hautement sensible de Elaine Aron
J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir de Saverio Tomasella
Hypersensible et heureux de Imi Lo

Pour conclure

Comme j’ai la larme facile et que je pleure comme une madeleine devant tous les Disney Pixar (pour ne citer qu’eux), je me suis longtemps sentie obligée de me justifier en lançant sur le ton de la rigolade : “Oh, c’est rien… Je suis hypersensible.” Je me rends compte aujourd’hui que j’utilisais ce terme sans vraiment savoir tout ce que cela impliquait en réalité. Grâce à cet article et aux nombreuses lectures nécessaires pour le rédiger, je peux vous dire que ça a été la ré-vé-la-tion !!! Pendant des décennies, je m’accablais pour rien en fait. Pourquoi je suis si lente à prendre une décision ? Pourquoi je doute sans arrêt ? Pourquoi je suis aussi stressée ? Pourquoi je suis épuisée comme ça ? Pourquoi je suis si perfectionniste ? Ohlala, mais tout me semble tellement plus clair maintenant ! Non, je suis ni folle ni anormale. Premièrement, c’est plutôt rassurant. J’avoue que j’ai déjà pensé que j’avais un sérieux problème… Deuxièmement, maintenant que je sais tout ça, je vais pouvoir beaucoup mieux accueillir mes émotions et celles de mes filles… Hypersensibles aussi ! On dit bon courage à l’homme qui partage nos vies. Il mériterait une médaille.

Sources

Hypersensibles mieux se comprendre pour mieux s’accepter de Elaine Aron
Mon enfant est hautement sensible de Elaine Aron
J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir de Saverio Tomasella

N.B : cet article contient des liens affiliés. Je participe au Programme Partenaires d’Amazon. Je touche donc une petite commission si vous achetez un produit sur ce site en cliquant sur mes liens. Ça ne change rien pour vous, mais ainsi vous m’aidez à faire vivre mon blog. Merci pour votre soutien !

Crédit photos : Freepik

GRATUIT : recevez votre guide complet pour devenir optimiste !
Placeholder

8 Commentaires

  1. Merci, ça fait du bien de voir que je ne suis pas toute seule à vivre ça. Je ne sais pas si on s’attire entre nous les hypersensibles lol, mais j’en ai pas mal autour de moi finalement 🙂

  2. On dirait bien que je suis hypersensible !
    Ceci explique cela… 🙂
    Merci Julie pour cet article.

  3. Coucou Domi, j’ai acheté plusieurs livres sur le sujet de l’hypersensibilité pour me documenter pour cet article, alors dis-moi si tu veux faire le test ! Ce n’est pas facile tous les jours, mais vraiment, ça me fait beaucoup de bien de me rendre compte qu’il y a beaucoup plus de personnes hypersensibles que je ne pensais dans mon entourage. Tout va bien, je ne suis pas folle en fait lol. Bisous.

  4. Laetitia Bellan

    Bonjour merci pour tout ces articles Julie. Jai decouvert que jetais hypersensible après un burn out . Jaimerais tellement être comprise par mon entourage et voir cela comme un atout. javoue que la moi meme jai cru et j’ai encore du mal a me dire que je ne suis aps folle vu le nombre de fois que je l’entends. En tout cas merci pour ton partage ca me rassure detre pas la seule. Jaimerais men attirer !

  5. Coucou Laetitia, avec plaisir. Je suis ravie si mon expérience et mes découvertes peuvent aider les autres 🙂 eh bien non tu n’es pas seule et je pense que nous sommes bien plus nombreux que ça en réalité, mais tout le monde n’ose pas forcément commenter ici et/ou l’exprimer dans la « vraie vie ». N’hésites pas à te faire accompagner si tu en ressens le besoin. Fanny que tu peux voir dans la vidéo est coach en émotionnel. Elle pourra sûrement t’aider. Très belle soirée.

  6. Merci pour cet article et interviews passionnants qui me confirme ce que je pensais avoir découvert il y a quelques jours en lisant « hypersensible : trop sensible pour être heureux? »… Tout coïncide maintenant, et quel soulagement ! Je ne suis ni folle, ni seule… Maintenant, il n’y a plus qu’à trouver les solutions pour supporter cela dans le monde professionnel au quotidien… Le thème d’un prochain article peut-être?:)
    Merci pour vos articles 😉

  7. Avec plaisir Jeanne 🙂 non, nous ne sommes pas folles lol. Ça me fait tellement de bien de voir vos commentaires. Merci à vous toutes ! Il faut que je finisse mes lectures sur le sujet. J’ai acheté 3 livres récemment. Peut-être que j’y trouverai des astuces à appliquer dans le milieu pro… Belle soirée.

Rédiger un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin it