L’arrivée du coronavirus dans nos vies a apporté son lot de surprises. Contre toute attente, des surprises agréables et puis des moins bonnes… C’est ainsi, pour ma part, que j’ai découvert ce qu’était une crise de panique. Et pour être honnête avec vous, je m’en serais bien passée ! Au total, j’ai connu 3 crises d’angoisse, toutes le soir, dans les heures qui précèdent l’endormissement (sinon c’est pas drôle), mais fort heureusement espacées chacune de plusieurs mois. Au départ, je n’ai pas trop osé en parler autour de moi. Puis, quand j’en ai finalement discuté avec certaines amies proches, je me suis rendue compte que nous étions en fait nombreuses à avoir vécu une expérience similaire. Et pour cause, d’après la Haute autorité de santé, 21% des adultes de 18 à 65 ans présenteront un jour des troubles anxieux sévères au cours de leur vie. Et ce risque est 2 fois plus élevé chez les femmes que les hommes. Pas de bol ! Si vous aussi, vous avez connu ou connaissez des attaques de panique et que vous recherchez des solutions naturelles pour calmer l’anxiété, voici mon retour d’expérience.

Aujourd’hui, je vous parle d’une solution que j’ai testée récemment : la cryolipolyse. Les complexes peuvent gâcher la vie, saper la confiance en soi et le moral. Je le sais parce que pendant trèèèès longtemps, j’ai été hyper complexée : trop petite, hanches trop larges, cuisses qui se touchent, nez trop long, bras trop poilus, pieds trop grands, dents pas assez blanches… J’en passe et des meilleurs. Si à 40 ans, j’accepte beaucoup mieux mon reflet dans le miroir, comme beaucoup de femmes, je ne suis pas totalement satisfaite de certaines parties de mon corps. Avec l’âge, les grossesses et les changements hormonaux, le manque d’activité physique, de petits bourrelets disgracieux se sont installés. Eh non les copines, vous êtes adorables, mais je ne suis pas toute fine ! J’étais donc bien contente (et curieuse) quand Jihane du cabinet de kinésithérapie Daya à Saint Jean de Védas m’a proposé de tester une séance de cryolipolyse. Il y a encore un mois, je n’avais aucune idée de ce que c’était. Si c’est votre cas également, je vous dis tout dans cet article.

Quand on nous a annoncé un 3ème confinement et surtout la fermeture des écoles, je vous avoue que ça ne m’a pas rappelé que de très bons souvenirs. J’aime mes filles plus que tout, mais vivre 24 heures sur 24 ensemble, de surcroît quand on est 3 hypersensibles et avec ma fille aînée qui est rentrée dans la période pas toujours évidente de l’adolescence… Bah j’ai beau être optimiste, je ne vous cache pas que j’avais quand même des appréhensions. Vous aussi, ça vous a mis un petit coup de stress ? Pour ma part, j’ai décidé d’introduire la méditation dans la routine quotidienne de la famille pour préserver le calme au sein de notre foyer (et ma santé mentale !). Ce n’est pas la 1ère fois que je vous parle de méditation de pleine conscience sur le blog. J’ai déjà testé plusieurs applications de méditation, mais aujourd’hui, ce sont les bienfaits de la méditation que je vous propose de découvrir dans cet article.

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une activité créative et ludique qui me fait toujours beaucoup de bien : la création d’un vision board (aussi appelé tableau de vision ou tableau de visualisation). Je le propose dans mon Challenge 30 jours pour positiver et généralement, il plait beaucoup aux participants. C’est un outil de développement personnel bien utile pour qui veut atteindre ses objectifs et pratiquer la Loi d’attraction. Mais qu’est-ce qu’un vision board ? A quoi ça sert ? Comment l’utiliser ? Si vous n’avez jamais essayé, je vous explique tout dans cet article ! Vous y trouverez même un tutoriel vidéo pour apprendre à créer un vision board en ligne avec Canva en moins de 5 minutes. Bref, plus aucune excuse pour ne pas se lancer !

Pin it