Tout le monde vous rabâche les bienfaits de la méditation en long en large et en travers. Moi, la première, j’ai déjà consacré plusieurs articles à la méditation de pleine conscience (ou mindfulness). Vous savez qu’apprendre à méditer peut vous aider à lâcher prise et réduire votre stress, votre anxiété et vos angoisses. Oui, vous savez tout ça (je vous vois lever les yeux au ciel). D’ailleurs, vous avez essayé de vous y mettre, mais rien à faire, rester assis ou allongés bien tranquillement, ce n’est vraiment pas votre truc ? Vous avez même l’impression de perdre votre temps ? Si c’est le cas, déculpabilisez ! Nous sommes tous différents et heureusement. Si cette méthode ne vous convient pas, ce n’est pas la seule et unique façon d’entraîner votre mental à revenir à l’instant présent. Pour vous donner un petit coup de pouce, je vous propose 6 alternatives à la méditation dans cet article.



Se reconnecter à la nature

Plusieurs études scientifiques ont permis de confirmer les nombreux bienfaits de la nature sur notre organisme. Elle a notamment une action anti-stress, tout comme la méditation. On sait, en effet, aujourd’hui que se balader en forêt ou simplement contempler un jardin ou un espace vert réduit la concentration de cortisol, hormone du stress, dans notre salive ainsi que notre rythme cardiaque et notre tension artérielle. Se reconnecter à la nature permet en outre de booster notre système immunitaire, de se libérer l’esprit et nous assure également un sommeil de meilleure qualité. Enfin, l’immersion en pleine nature renforce aussi notre capacité de concentration (à condition de laisser les sources de distraction comme les téléphones portables à la maison). Et ça fonctionne aussi très bien avec le jardinage si vous avez la chance d’avoir la main verte !

Colorier

Les coloriages anti-stress pour adultes ont le vent en poupe depuis quelques années. Et pour cause : colorier permet de revenir pleinement dans l’instant présent comme lorsque vous méditez en pleine conscience, mais aussi d’évacuer le stress en favorisant la détente. Le coloriage aide également à se “vider la tête” des pensées négatives et à apaiser les ruminations mentales envahissantes. Alors il est temps de ressortir vos feutres et vos crayons de couleurs (ou de piquer ceux de vos enfants) et de retomber en enfance l’espace d’un instant. Les enfants sont à fond dans le moment présent quand ils jouent. Ils ne se posent pas autant de questions que nous autres les adultes. Observez-les et inspirez-vous d’eux ! Le dessin, la peinture et d’une manière générale, toutes les activités créatives sont très efficaces. Les puzzles, aussi.

Manger en pleine conscience

Manger en pleine conscience, ça veut dire quoi au juste ? C’est tout simplement manger en étant attentifs à tous vos gestes et à toutes les sensations que vous ressentez en mangeant : l’aspect et la couleur des aliments dans votre assiette, leur saveur (sucré, salé, amer…), les différentes odeurs qui se dégagent de votre plat, les sons que vous percevez, l’effet de satiété… Comme avec la méditation, l’idée est de porter volontairement toute votre attention sur l’expérience que vous êtes en train de vivre à cet instant t, sans porter de jugement. Pour ce petit exercice, on oublie les repas devant la télé donc. Vous pouvez l’adapter avec n’importe quelle activité routinière de votre quotidien : douche, brossage de dents, lavage de mains, ménage, par exemple.

Ecouter de la musique

Eh oui, vous pouvez pratiquer la pleine conscience lorsque vous écoutez de la musique, tout simplement en faisant de l’écoute active. Vous vous en doutez, pas question ici de vous contenter de faire tourner une musique ou la radio en fond sonore, mais bel et bien de vous concentrer sur les paroles, les différents instruments, les notes, le rythme, les émotions ainsi que les réactions physiques (chair de poule, frissons, larmes aux yeux…) que celle-ci suscite en vous. Non seulement écouter de la musique 5 à 10 minutes par jour remplacera parfaitement votre séance de méditation, mais comme celle-ci, cela vous procurera beaucoup de bien-être. En effet, écouter vos morceaux de musique préférés engendre une sécrétion de dopamine et d’endorphines, parmi les fameuses hormones du bonheur. Cela a été scientifiquement prouvé par des chercheurs canadiens de l’Université McGill de Montréal. De quoi joindre l’utile à l’agréable…

Faire du sport

Les bénéfices du sport sur notre santé physique et mentale ne sont plus à prouver. Plusieurs études scientifiques vont en ce sens et certaines ont même permis de mettre en avant son pouvoir antidépresseur. En effet, au bout de vingt à trente minutes de pratique physique, votre organisme commence à sécréter des endorphines qui ont une action positive sur votre humeur et votre niveau de stress. L’effort physique prolongé permet également de réduire les ruminations mentales, les angoisses et les soucis et favorise un sommeil régulier et réparateur. Certaines activités sportives comme le yoga ou la méthode Pilates allient des exercices de renforcement musculaire, d’assouplissement, d’étirement et de respiration qui vous permettront également de recentrer votre attention sur votre corps, mais aussi de reconnecter votre corps et votre esprit. Allez, on ressort son vieux survet’ du placard et on se motive !

Ecrire

Comme la méditation, l’écriture fait du bien. Je vous propose ici d’expérimenter les morning pages (ou pages du matin), un exercice issu du livre Libérez votre créativité de Julia Cameron. En quoi ça consiste ? Tout simplement à écrire 3 pages manuscrites, chaque matin, au réveil. Vous pouvez écrire absolument tout ce qui vous passe par la tête y compris les pensées négatives qui vous parasitent, vos doutes, vos incertitudes, vos questionnements du moment, vos petits soucis et même râler si ça vous fait plaisir. Pas de pression, l’idée n’est pas de faire du grand art ni même de trop réfléchir, mais vraiment de vous laisser aller, sans vous censurer ni juger vos écrits. Ces pages ne sont pas destinées à être lues par d’autres personnes que vous donc allez-y gaiement ! Un bon moyen pour se reconnecter à soi et clarifier son esprit pour le reste de la journée.

Pour conclure

J’espère que cet article vous donnera quelques pistes intéressantes pour profiter des bénéfices de la méditation de pleine conscience sans méditer pour autant. J’ai choisi volontairement des activités simples et à la portée du plus grand nombre pour que vous puissiez facilement passer à l’action. Choisissez celles qui vous attirent le plus et lancez-vous. Une fois que vous en aurez trouvé une ou plusieurs qui vous correspondent, il est important d’être réguliers. Pas besoin pour cela de vous mettre une pression monstre. Quelques minutes chaque jour peuvent suffire pour ressentir un mieux-être. Pour finir, si vous avez testé une ou plusieurs de mes suggestions, laissez-moi un petit commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé. Idem si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à les partager. Cela peut aider d’autres lecteurs !

Articles sur le même thème

Sources

Le site de Julia Cameron

N.B : cet article contient des liens affiliés. Je participe au Programme Partenaires d’Amazon. Je touche donc une petite commission, si vous achetez un produit sur amazon.fr en cliquant sur mes liens. Cela ne change rien pour vous, mais de cette façon vous m’aidez à faire vivre mon blog. Merci pour votre soutien !

Crédit photo : Fond photo créé par benzoix – fr.freepik.com



2 Commentaires

  1. Bonjour,

    Merci pour ton article simple et precis.

    Beatrice

    Ps: j’ai voulu m’inscrire a la news letter sans grand succes. Il doit y avoir quelque chose qui ne fonctionne pas dans le systme. Merci encore.

  2. Bonjour Béatrice, merci pour ton message. Quel problème as-tu rencontré lors de l’inscription à la newsletter exactement ? Pour que je puisse t’aider et y remédier. Merci par avance. Belle journée.

Rédiger un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin it