Vous êtes de ceux qui pensent qu’il est impossible d’être heureux sans argent ou que l’herbe est toujours plus verte ailleurs ? Si l’argent suffisait à faire le bonheur, ça se saurait, non ? Attention, moi la première, je ne crache pas sur un petit resto, un concert ou une séance de shopping et les voyages me font toujours rêver… Mais on peut aussi être heureux sans avoir à débourser le moindre centime, en modifiant simplement quelques petites habitudes. Pas besoin de gagner à l’Euromillions ! Suivez mes 7 étapes pour savoir comment être heureux sans argent…

Etape n°1 : être-soi-même

Cela paraît évident et pourtant… Combien de personnes sont malheureuses simplement parce qu’elles ne sont pas en accord avec leur moi profond ? Une des façons les plus faciles d’être heureux sans dépenser un euro est de trouver nos principales valeurs et surtout de les respecter. Quel bonheur de se sentir en harmonie avec soi-même ! Un exemple tout bête, si l’une de vos valeurs fondamentales est l’intégrité et que vous avez l’impression d’arnaquer les gens à longueur de journée en leur vendant des produits auxquels vous ne croyez pas, il y a peu de chances que vous soyez un jour épanouis. Changez de crèmerie !

Etape n°2 : arrêter de se comparer

Vous ne serez pas heureux en vous comparant aux autres… Au contraire, vous trouverez toujours 1000 excuses pour vous lamenter : que ce soit votre cousin Laurent qui vient d’achever de brillantes études, votre collègue Marc qui a une plus grosse voiture, votre voisine Eva qui est mieux foutue ou votre copine Mélanie qui a décroché un super boulot… On n’en finit plus ! Vous pouvez à la place vous réjouir pour eux, reconnaître leurs efforts et que tout cela est finalement bien mérité. Vous pouvez surtout vous concentrer sur tout ce que la vie vous a également apporté et identifier vos propres talents.

Identifier ses talents

Etape n°3 : lâcher prise

Je ne le répéterai jamais assez, lâchez prise sur les événements que vous ne contrôlez pas. Que vous ruminiez pendant des jours la façon dont s’est déroulé votre entretien n’en changera pas l’issue, les dés sont jetés ! Au contraire, vous risquez de noircir le tableau, de vous mettre la pression ou pire de vous dévaloriser. La seule chose que vous puissiez faire et de noter les questions qui vont ont mis en difficulté. Vous pourrez les travailler. On vous a promis une réponse dans une semaine ? Pensez à autre chose, sortez, le temps passera plus vite ! Si tous vos amis sont overbookés, faites un tour dans la rubrique « Culture », vous trouverez des livres et films positifs pour vous changer les idées 😉

Etape n°4 : s’entourer des bonnes personnes

Je vous ai déjà donné des pistes pour repérer les manipulateurs dans un article précédent, mais ce ne sont pas les seuls à nous polluer. D’une manière générale, essayez le plus possible de prendre vos distances avec les relations que vous estimez toxiques pour vous. Vous savez, celles qui vous pompent votre énergie, vous font du mal, vous étouffent, vous culpabilisent, vous rabaissent… A moins d’être maso, protégez-vous ! Pour ne pas vous tromper, essayez d’être attentifs à votre ressenti. Si vous sentez un malaise vous envahir en présence de certaines personnes, c’est qu’il y a une raison. Votre corps et votre esprit se sentiront plus légers et vous diront merci !

S’entourer des bonnes personnes

banniere inscription newsletter

Etape n°5 : cultiver la confiance

Oui, faites-vous confiance ! Ecoutez-vous, arrêtez de demander l’avis de tout le monde avant de prendre une décision importante… Vous savez mieux que quiconque ce qui est bon pour vous. Et si vous vous trompez, ce n’est pas grave ! Ca arrive aux meilleurs d’entre nous et surtout, ça sera VOTRE erreur, pas celle de quelqu’un d’autre. Faites confiance à la vie aussi. J’ai pu constater à plusieurs reprises que quand on est sur la bonne voie, les choses sont plus simples. On rencontre les bonnes personnes au bon moment, on profite de petits coups de pouce inopinés… Il paraît que la vie fait ce qu’il y a de mieux pour nous. Si on se laissait un peu guider de temps en temps ?

Etape n°6 : exprimer sa gratitude

Un MERCI sincère ne coûte pas grand chose et au contraire, ça vous fera tellement de bien ! N’ayez pas honte d’exprimer votre reconnaissance à ceux qui vont aidés. Les gens que nous rencontrons ne sont malheureusement pas tous bienveillants alors quand c’est le cas, sachez être heureux et l’apprécier. Ensuite, de la même manière, n’hésitez pas à aider les autres à votre tour quand cela est possible. Sans tomber dans les excès évidemment, n’oubliez pas le point n°4 ! Rien ne sert, par exemple, de perdre son temps et son énergie à essayer d’aider une éternelle victime et vous comprendrez mieux pourquoi en lisant le point suivant…

Etape n°7 : décider d’être heureux

Eh oui, c’est un choix ! Encore faut-il vraiment avoir envie d’être heureux. Certaines personnes se plaignent depuis des années mais, d’un autre côté, ne cherchent pas de solutions, refusent de se remettre en question ou préfèrent encore rejeter les raisons de leur malheur sur leur environnement ou leur entourage. Plus qu’aux conditions extérieures, c’est à vous et vous seuls qu’il appartient d’être heureux ou malheureux. C’est encore et toujours l’histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide. Tout est question de perception, ni plus ni moins !

Pour conclure

J’avais noté ces 7 points sur un petit carnet il y a déjà quelques mois de cela quand je me suis vraiment interrogée sur ce qu’était MA vision du bonheur. Je sais qu’en travaillant dessus, on peut vraiment devenir plus heureux. Sans réfléchir à ses valeurs, on peut passer à côté de notre vie en répétant inconsciemment de vieux schémas qui peuvent nous rendre extrêmement malheureux. Ca mérite bien d’y consacrer quelques minutes… De même, quand on a un manque d’estime de soi, il est vite fait de se faire bouffer par des personnalités envahissantes, de se comparer aux autres ou d’attendre sans arrêt après leur approbation. C’est un cercle vicieux !  Alors, décidés à être heureux ?

Crédit photo : Freepik

GRATUIT : recevez votre guide complet pour devenir optimiste !
Placeholder
Auteur

Ancienne râleuse et pessimiste repentie, je partage depuis 2014 sur mon blog Etre optimiste toutes mes petites astuces pour apporter plus de positif dans nos vies.

8 Commentaires

  1. C’est toute ma philosophie 🙂 surtout d’arrêter de se comparer aux autres et de se faire confiance!

  2. J’aurai même mis le numéro deux en un au même titre qu’être soi-même…
    Se comparer c’est la première chose qui plombe le moral, alors que chacun est différent, on n’a pas le même vécu, depuis que je le fais plus, ça va mieux ! Donc je confirme ! 🙂

  3. C’est clair, nous sommes tous différents et nous ne savons pas forcément par quoi les gens que nous pouvons envier sont passés… Faut pas croire non plus que tout tombe du ciel, la plupart du temps pour obtenir des résultats, faut quand même s’en donner les moyens 🙂

  4. Moi je dirais aussi : profitez du jour présent !
    un petit Carpe Diem permet d’arrêter l’angoisse de l’avenir et les regrets du passé. Je ne dis pas que c’est bon à faire tous les jours et que c’est facile dans notre monde moderne mais de temps en temps, profiter juste d’une bonne balade en famille ou d’un beau paysage permet de relativiser !

  5. C’est vrai Nathalie, tu as tout à fait raison ! J’en avais déjà parlé dans d’autres articles mais j’aurais pu l’inclure également dans cette liste. Ca enlève beaucoup de stress de faire cela car bien souvent, les situations que l’on imagine en se projetant dans le futur ne se réalisent pas et à trop rester dans le passé, c’est parfois le coup de blues qui nous guette…

  6. Bonjour Julie,

    J’ai été interpellé par le titre de ton article. C’est vrai que l’on associe parfois argent et bonheur mais l’argent est avant tout une énergie qui est à notre service. Il est un magnificateur de qui l’on est. Bien sûr que notre bonheur n’en dépend pas mais tout blocage lié à l’argent est un frein au bonheur. A nous de les déceler et d’avancer en conscience sur tout cela 🙂

    Au plasir !
    Dorian

  7. Bonjour et bienvenue Dorian 🙂 oui, je suis d’accord avec toi, s’il s’agit d’un blocage évidemment c’est un frein au bonheur. Je suis d’ailleurs en train de lire un livre sur la psychogénéalogie et j’ajouterais donc que parfois les blocages liés à l’argent peuvent nous être transmis par nos ancêtres. Une autre piste à explorer pour être plus heureux…

Rédiger un commentaire